home image Colloque 2011

 
 
          Colloque Proust et la Hollande, 27 & 28 janvier 2011 - quelques impressions

 


Cliquez les boutons pour regarder les photos (bouton central: présentation automatique).
Le colloque Proust et la Hollande a eu lieu à la Maison Descartes à Amsterdam, sur initiative de la revue Marcel Proust aujourd´hui, l´Association Marcel Proust Pays Bas, l´Institute Français de Pays Bas - Maison Descartes, LEA et l´Université de Leiden.
 
Le colloque comportait trois ateliers et deux tables rondes. Les sujets concernaient les voyages de Proust, l´influence de la Hollande (paysage, art, dimension imaginaire) sur son œuvre et sa réception aux Pays-Bas. La peinture hollandaise occupait évidemment une place d´honneur, mais l´étude des manuscrits figurait également au programme.
 

L´atelier 1 commençait avec ´La réception d´A la recherche du temps perdu aux Pays-Bas´ par Sabine van Wesemael de l´Université d´Amsterdam. Le programme continuait avec l´exposé de Luc Fraisse (Université Marc Bloch, Strasbourg) sur les sources et la portée du passage sur ´L´exposition de cent tableaux hollandais´.
Franc Schuerewegen (l´Universités d´Anvers et de Nimègue) a prononcé un discours animé sur le sujet ´Proust patineur´ et ´La sensation historique de Huizinga - plus proustien que Proust´ par Anton van der Lem (Bibliothèque Universitaire de Leiden) était accompagné de projections.
L´atelier se terminait avec une table ronde sur les interférences entre Proust et la Hollande.
 
etalage Le programme de l´atelier 2 commençait avec ´Premiers lecteurs de Proust aux Pays-Bas: Samuel Dresden´ par Annelies Schulte Nordholt (Université de Leiden), ´Marcel Proust en Hollande aujourd´hui´ par Sjef Houppermans (Université de Leiden) et ´La Hollande existe-t-elle? Réflexions sur une comparaison´ par Karen Haddad-Wotling (Université Paris 10).
Julie André (Science Po Paris - CNRS) continuait avec ´A propos d´un ´blanc´ du texte: le voyage en Hollande´. Adam Watt (Royal Holloway – University of London) présentait quelques textes autour du sujet ´Un peu fatigué (et cependant très bien portant): santé et souffrance du voyage en Hollande à la Recherche du temps perdu´.
L´atelier se terminait par une discussion. Le programme du soir contenait un choix de projections vidéo du RO-THEATER de Rotterdam (le ´Cycle Proust´ de Guy Cassiers).
 
L´atelier 3 était consacré au rôle de la peinture néerlandaise dans Proust, avec Nell de Hullu (Université de Leiden): ´A la recherche de la fille zélandaise. Marcel Proust, Piet Mondrian et la Zélande´. Manet van Montfrans (Université d’Amsterdam) parlait des ´Hollande de Whistler chez Proust´, avec des projections. Ensuite Luzius Keller (Universität Zürich) traitait des ´Tableaux exposés et tableaux cachés – à l´exemple de Rembrandt et de Vermeer´. L´atelier se terminait par une table ronde sur Proust et les arts sous la direction de Maarten van Buuren (Université d´Utrecht).
 
Les actes seront publiés dans un numéro spécial de la revue Marcel Proust Aujourd´hui, en novembre 2011.
 
Photos (album): Hans Pekelharing, photo d´étalage: Manet van Montfrans.
Temps Perdu